Version française disponible bientôt – nous vous remercions de votre patience.

Politique de traitement équitable

L’un des objectifs de l’Association canadienne de l’enseignement coopératif (ACDEC) consiste à veiller à ce que tous les membres et les effectifs travaillent et fassent du bénévolat dans un milieu propice à l’art professoral, à la recherche, et à l’échange libre et ouvert d’idées. L’ACDEC est déterminée à créer une atmosphère dans laquelle tous les membres de l’Association sont traités équitablement. L’Association s’efforce de protéger et de promouvoir la dignité de personnes issues de divers milieux et ayant des besoins différents. L’Association canadienne de l’enseignement coopératif (ACDEC) est résolue à s’assurer que le milieu de travail soit exempt de harcèlement (fondé sur les motifs de distinction illicite visés par les divers codes des droits de la personne établis à l’échelle fédérale et provinciale).

La Politique de traitement équitable en question, appelée « Politique » dans le présent document, a pour objet de déterminer les caractéristiques des situations d’abus, d’exploitation, de harcèlement et de discrimination et d’établir des procédures pour lutter contre ces situations. Cette Politique vise donc à sensibiliser et à alerter tous les membres de l’Association quant à l’existence de situations d’abus, d’exploitation, de harcèlement et de discrimination et aux répercussions négatives de celles‑ci sur les interactions interpersonnelles ainsi que sur les ressources et le fonctionnement de l’Association.

Cette Politique s’applique à tous les membres de l’Association, y compris le conseil d’administration, les membres, les bénévoles et les visiteurs dans le cadre de l’exécution de leurs fonctions et des activités liées à l’Association tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du siège social de l’ACDEC. Les visiteurs se trouvant dans le bureau de l’Association canadienne de l’enseignement coopératif sont tenus de respecter les dispositions de cette Politique et peuvent faire l’objet d’une plainte en vertu de cette Politique.

Les employés de bureau, le conseil d’administration et les membres ont tous la responsabilité de veiller à ce que le milieu de travail de l’Association soit exempt de harcèlement. De plus, tous les employés et les bénévoles sont tenus en tout temps d’adopter un comportement professionnel approprié afin de maintenir un milieu de travail exempt de harcèlement. Toute personne reconnue comme ayant fait preuve de harcèlement envers une autre personne sera passible d’une mesure disciplinaire.

Quiconque souhaite déposer une plainte en matière de harcèlement en milieu de travail peut le faire en communiquant avec le président élu de l’ACDEC. Les discussions initiales sur la plainte seront confidentielles. Toutefois, si une enquête est amorcée, l’identité du plaignant et les détails de la plainte seront communiqués au présumé harceleur.

En tant que représentants de l’Association canadienne de l’enseignement coopératif (ACDEC) et des associations régionales, les participants aux forums bénévoles visant à promouvoir des programmes canadiens d’enseignement postsecondaire, les membres bénévoles et les employés peuvent à l’occasion traiter activement avec le public, y compris les jeunes, les personnes âgées, et des personnes handicapées. À titre d’association bénévole, l’ACDEC est résolue à protéger les intérêts de tous les participants aux activités de l’ACDEC.