Nouvelles > DES ÉTUDIANTES COOP EXCEPTIONNELLES OBTIENNENT UNE RECONNAISSANCE NATIONALE

DES ÉTUDIANTES COOP EXCEPTIONNELLES OBTIENNENT UNE RECONNAISSANCE NATIONALE

affiché le Mars 9, 2018

POUR PUBLICATION IMMÉDIATE

DES ÉTUDIANTES COOP EXCEPTIONNELLES OBTIENNENT UNE RECONNAISSANCE NATIONALE

Toronto (Ontario), le 9 mars 2018 – L’enseignement coopératif et l’apprentissage en milieu de travail Canada (ECAMT Canada) est heureux de célébrer les étudiants coop de l’année 2017 : Emily Pass, Université de Waterloo et Robin Stone, Collège Camosun.

Des étudiants coop de partout au pays font des choses extraordinaires. Sur 27 candidatures impressionnantes, Emily Pass et Robin Stone ont été désignées comme les deux étudiantes qui incarnent tous les attributs de ces étudiants. Elles ont eu une très grande influence sur le milieu de travail pendant leur stage coopératif; ont obtenu un rendement scolaire élevé; ont démontré leur engagement à améliorer l’enseignement coopératif dans leur établissement postsecondaire et ont fait une différence dans leur collectivité grâce au bénévolat. De plus, des mentions honorables ont été attribuées à Victoria Marando de l’Université McMaster et à Shannon Nordal du Collège Red River.

Robin Stone a eu une influence considérable comme étudiante au baccalauréat en administration des affaires du Collège Camosun – programme de comptabilitéElle a démontré la capacité à utiliser son initiative, ses connaissances et elle a mis en pratique ce qu’elle a appris pour influencer sa communauté. Elle a excellé sur le plan académique avec une moyenne pondérée cumulative parfaite, tout en étant la mère d’un jeune garçon plein d’énergie. Elle dirige un groupe d’étudiants en concurrence commerciale (DECA), des bénévoles et des mentors pour Toastmasters, et elle incite ses pairs à participer à l’enseignement coopératif.

Au cours de son premier stage coopératif au ministère de la Défense nationale du Canada, elle a milité avec succès pour l’équité salariale des étudiants dans les collèges et les universités dans des programmes semblables ou qui occupent des postes semblables. Lors de son deuxième stage coopératif, celui pour lequel sa candidature a été retenue en 2017, elle a proposé et élaboré un jeu éducatif pour le ministère des Services de citoyens (Ministry of Citizens’ Services) de la Colombie-Britannique, conçu pour répondre aux besoins uniques des équipes qui ont des membres dans l’équipe virtuelle. Sa superviseure, Jillian Carruthers, a déclaré : « Pendant sa courte période d’emploi au gouvernement de la Colombie-Britannique, Robin n’est pas seulement devenue une experte en la matière dans notre système de TI, mais un moteur dans l’élaboration d’un programme visant à appuyer les équipes virtuelles et réparties au sein du Ministère. » [traduction]

Emily Pass est une étudiante en troisième année au baccalauréat avec spécialisation en physique et en astronomie à l’Université de Waterloo. Elle a été une chef de file dans la promotion de carrières en physique et en l’astronomie dans le corps étudiant. À titre de cadre de la Waterloo Space Society, elle a organisé des événements invitant des experts de l’industrie à parler de leur carrière. Elle a également vanté la valeur de l’apprentissage expérientiel et de l’enseignement coopératif auprès des donateurs universitaires, renforçant encore davantage les possibilités d’apprentissage et de perfectionnement professionnel à l’université. Son influence ne s’arrête pas là. Tout en maintenant une moyenne pondérée cumulative de 96,7 %, elle trouve toujours le temps de relire et corriger les demandes d’emploi des étudiants et d’inciter les enfants à satisfaire leur intérêt pour l’espace et l’astronomie.

Au cours de son stage coopératif de 2017 au Centre for Planetary and Space Exploration (CPSX) de l’Université Western, elle a prouvé qu’elle avait ce qu’il faut pour être une étudiante/employée brillante. D’après son superviseur, Stanimir Metchev, Ph.D. : « En six semaines elle avait terminé tout ce que j’avais planifié pour un an... Emily a rédigé à elle seule le pipeline de réduction des données pour une expérience astronomique d’imagerie rapide appelée Colibri. » [traduction] Emily a ensuite rédigé un document de 13 pages, publié par la suite dans la revue scientifique Publications of the Astronomical Society of the Pacific

L’aspect le plus inspirant de la célébration des étudiantes coop est peut-être la façon dont l’apprentissage intégré au travail les a touchées personnellement, professionnellement et sur le plan académique. Emily a déclaré que les expériences d’enseignement coopératif ont façonné presque tous les aspects de sa vie : « Ces expériences m’ont enseigné comment apprendre et ce que je veux apprendre. Ils m’ont donné la confiance nécessaire pour redonner à ma communauté. L’enseignement coopératif a jeté les bases d’une carrière extraordinaire et je suis extrêmement reconnaissante de toutes les possibilités qui m’ont été offertes. » [traduction]

En plus de recevoir un prix de 500 $ en argent d’ECAMT Canada, avec un certificat pour rendre hommage à leurs réalisations, Emily Passe et Robin Stone recevront chacune le Prix Emery-Dufault de 500 $. Le Prix Emery-Dufault a été créé par l’ACDEC (aujourd’hui ECAMT Canada) en 2003 en reconnaissance de la contribution de deux des pères fondateurs de l’enseignement coopératif au Canada, Charles Leslie (Les) Emery, Ph.D., et George Joseph Dufault. Les Emery a d’abord proposé la création d’un programme d’enseignement coopératif aux Waterloo College Associate Faculties, établissement précurseur de l’Université de Waterloo. Sa proposition et son travail subséquent ont mené à l’établissement en 1957 du premier programme d’enseignement coopératif au Canada. George Dufault a pour sa part fondé et dirigé le département de coordination, aujourd’hui connu sous le nom de Département de l’enseignement coopératif et des services de carrière, jusqu’en 1958.

Chaque année, ECAMT Canada reconnaît le rendement exceptionnel des étudiants coop au niveau collégial et universitaire. Les bureaux de l’enseignement coopératif et de l’apprentissage en milieu de travail partout au Canada célèbrent cette initiative et d’autres initiatives semblables pendant la Semaine nationale de l’enseignement coopératif et de l’apprentissage en milieu de travail, du 19 au 23 mars 2018. À l’heure actuelle, il y a 90 établissements membres d’ECAMT au Canada et aux États-Unis, ce qui représente plus de 80 000 étudiants.

 

POUR OBTENIR DE PLUS AMPLES RENSEIGNEMENTS :

Helen Kobrc
Coprésidente, Comité de sélection des étudiants coop d’ECAMT (2017)
250-721-7358 | hkobrc@uvic.ca

 

robin_stone.jpg  emily_pass.jpg
Robin Stone (Camosun College)      Emily Pass (University of Waterloo)