Meilleures pratiques de l’enseignement coopératif > LE STAGE ENTREPRENEURIAL

LE STAGE ENTREPRENEURIAL

affiché le Octobre 29, 2005

TRAVAILLER AVEC LES JEUNES ENTREPRENEURS

Le Dalhousie University School of Business Career Services (SBCS) offre une nouvelle option aux étudiants inscrits au programme obligatoire de commerce en régime coopératif : le stage entrepreneurial. Grâce au soutien du Norman Newman Centre for Entrepreneurship, les étudiants qui s’intéressent à la création d’entreprises ont accès à une variété de ressources, notamment à l’accompagnement en milieu de travail (coaching), au mentorat, à l’Entrepreneurial Skills Program (ESP)¹ et aux subventions basées sur le rendement. Les objectifs du stage entrepreneurial portent principalement sur l’identification de possiblités d’affaires, leur évaluation et leur implantation. Le programme coopératif en entrepreneuriat permet aux étudiants de mettre en pratique et d’intégrer l’ensemble des aptitudes commerciales développées en classe et d’explorer la création d’entreprises. L’expérience entrepreneuriale acquise lors des stages coopératifs situe dans un contexte pratique la théorie vue en classe.

Un accompagnateur épaule les étudiants dans l’exploration du monde de l’entrepreneuriat. L’étudiant conçoit un plan d’action avec les conseils de l’accompagnateur qui ensuite guide l’étudiant vers la concrétisation de son plan d’action tout au long des quatre mois. Cela encourage les entrepreneurs et leur donne la possibilité d’aller plus loin. Pour les étudiants qui sont déjà en affaires, le rôle de l’accompagnateur consiste à les aider dans la conception d’un plan d’amélioration ou d’expansion au cours des quatre mois du stage, ce qui offre une autre option aux étudiants et contribue au développement économique de la région en favorisant la création d’emplois.

Résultats

À ses débuts en avril 2005, le projet pilote comptait 16 étudiants qui avaient tous reçu l’approbation pour un stage entrepreneurial. Tous ont atteint, à divers degrés, les objectifs qu’ils s’étaient fixés pour la période de quatre mois. En voici un exemple :

Pierre Bou Karam et Lucas Rowicki, deux étudiants inscrits au programme coopératif de commerce à Dalhousie University, ont choisi de faire un stage entrepreneurial à l’été 2005. Ils ont démarré leur entreprise, P&L Sealers, et ils ont passé l’été à imperméabiliser des terrasses et des entrées de cour. Les profits prévus étaient d’environ 25 000 $. Pas mal pour quatre mois de travail ! Pierre et Lucas prévoyaient également la mise sur pied de franchises qu’ils vendraient ou cèderaient en distribution, ou dont ils poursuivraient les opérations pendant la durée de leurs études.

En tant que propriétaires de P&L Sealers, Pierre et Lucas ont créé un précédent important pour les étudiants qui souhaitent entreprendre un stage entrepreneurial à Dalhousie. Tout au long de leur stage, les étudiants ont pu bénéficier des nombreuses ressources qu’offre le nouveau programme de Dalhousie, dont notamment :

  • Un accompagnateur – Un accompagnateur a été assigné aux étudiants pour les aider dans la planification, le démarrage, les opérations et la fermeture de l’entreprise. De plus, l’accompagnateur et les étudiants ont communiqué de façon ponctuelle durant le stage afin de gérer les problématiques au fur et à mesure qu’elles survenaient.
  • Une subvention basée sur le rendement – Tous les étudiants impliqués dans les stages entrepreneuriaux doivent effectuer au moins 35 heures de travail par semaine, et ce, pendant toute la durée du stage. Afin de recevoir une subvention basée sur le rendement, chacun d’entre eux devait faire une présentation aux membres d’un jury qui déterminait la valeur du développement entrepreneurial pendant le stage. La subvention était évaluée en fonction de l’atteinte réelle des objectifs fixés.
  • Participation au programme des aptitudes entrepreneuriales (Entrepreneurial Skills Program - ESP) – Pierre et Lucas ont préparé un plan d’affaires pour la gestion de leur entreprise, une exigence du cours New Venture Creations (Création de nouvelles entreprises) (dans le cadre du ESP). Pierre et Lucas se sont inscrits au programme ESP cet automne.
  • Inscription à d’autres programmes d’entrepreneuriat à Dalhousie – Les étudiants ont complété avec succès le cours New Venture Creations et les autres cours d’introduction au commerce, qui font partie de leur cursus normal d’études.

Pour augmenter leurs chances de réussite en affaires, les étudiants ont constaté qu’il leur était nécessaire de dépasser le cadre de leurs études. Pierre et Lucas n’ont donc pas hésité à utiliser leurs propres réseaux de contacts en plus de celui de leur accompagnateur pour optimiser l’implantation et le positionnement de leur entreprise. La compagnie a travaillé avec les membres de la communauté économique de la région pour identifier de nouvelles occasions d’affaires et créer de nouveaux outils de mise en marché. Les étudiants ont même obtenu des tarifs préférentiels réservés aux entrepreneurs auprès d’une quincaillerie de la région.

P&L Sealers a fait une demande de prêt dans le cadre du programme Students in Business et a obtenu le prêt (dont le financement est assuré par l’Agence de promotion économique du Canada atlantique [APECA]). Pierre et Lucas ont utilisé ces fonds pour améliorer non seulement les services offerts à la clientèle mais aussi l’ensemble de leur offre de service. De manière plus significative, grâce au prêt accordé par le programme Students in Business, Pierre et Lucas ont pu donner à leur entreprise un niveau et une ampleur qui n’auraient pu être possibles autrement.

À mesure que leur entreprise prospérait au cours du semestre, Pierre et Lucas ont repéré des occasions de croissance commerciale particulièrement enrichissantes. Les deux partenaires ont collaboré avec les courtiers immobiliers de la région pour identifier des gens qui tentaient de vendre leur maison. En invoquant l’entretien de la terrasse comme argument pour augmenter la valeur de leur maison, Pierre et Lucas démontraient aux propriétaires qu’ils pouvaient obtenir un prix de vente plus élevé. Les deux entrepreneurs ont aussi décroché des contrats avec des propriétaires d’immeubles à logements multiples; ainsi P&L Sealers a pu se créer une importante rentrée de fonds.

Ceci est un aperçu du potentiel à la portée des étudiants, qui reconnaissent que le soutien et les conseils que leur ont apportés les accompagnateurs et les mentors ains que le contenu des différents programmes contribuent au succès du lancement d’une entreprise. Étant donné que les tendances de notre économie démontrent une augmentation des petites et moyennes entreprises, nous estimons que de plus en plus d’étudiants opteront pour le programme de stage entrepreneurial. Nous encourageons les étudiants à créer leur propre avenir et à ouvrir leurs horizons en tentant l’expérience de l’entrepreneuriat.

¹L’esprit entrepreneurial des étudiants inscrits au programme coopératif de commerce à Dalhousie représente sans aucun doute un atout considérable pour l’économie de la région. L’équipe du SBCS se réjouit d’avoir l’occasion d’encourager un plus grand nombre de nos étudiants à explorer cette option et d’avoir en place les éléments nécessaires pour en faire la promotion.

PRÉSENTÉ PAR JOANNE AKERBOOM (DIRECTRICE, SCHOOL OF BUSINESS CAREER SERVICES) ET PAUL BAILEY (COORDONNATEUR POUR LES PROJETS D’ENTREPRISE, NORMAN NEWMAN CENTRE FOR ENTREPRENEURSHIP)