Version française disponible bientôt – nous vous remercions de votre patience.

Prix de l’étudiant de l’année 2020

Nous sommes à la recherche du meilleur étudiant coopératif (2020) de niveau collégial et du meilleur étudiant coopératif de niveau universitaire au Canada!

Veuillez soumettre la candidature de votre étudiant coopératif par excellence pour un des Prix étudiants coopératifs de l’année. L’ECAMT accordera cette reconnaissance nationale à deux étudiants, soit un de niveau collégial et un autre de niveau universitaire. Chacun des deux récipiendaires recevra également deux prix en argent d’une valeur de 500 $ chacun, soit le prix de l’ECAMT et le prix Emery-Dufault.

Nous vous encourageons à présenter 2 candidats. Les étudiants seront évalués pour leur rendement scolaire, leur performance au travail, leur contribution à l’enseignement coopératif et leur implication dans des activités parascolaires ou communautaires.

Veuillez vous assurer de lire le matériel minutieusement et de fournir toute la documentation requise. Les trousses de mise en candidature dûment complétées doivent être reçues au plus tard le dimanche 31 janvier 2021. Cliquez ici pour voir une liste des gagnants précédents

Cette année, les candidatures seront traitées un peu différemment. Plutôt que de les envoyer par courriel, nous accepterons les candidatures par l’entremise de Google Forms. Chaque catégorie disposera de son propre formulaire Google Forms dans lequel vous pourrez présenter une candidature. Ainsi, si vous avez une candidature pour la catégorie Collège – Autre forme d’AMT, par exemple, vous pouvez la téléverser au format PDF dans le formulaire Google Forms correspondant. Contactez le bureau ECAMT pour plus d'informations

Formulaires de mise en candidature

Nous attendons vos mises en candidature avec impatience. Nous avons hâte de célébrer les succès des étudiants et d’accorder une reconnaissance à l’étudiant coopératif de niveau collégial et à l’étudiant coopératif de niveau universitaire pour leurs réalisations.

Prix de l’étudiant de l’année 2019

Enseignement coopératif et apprentissage en milieu de travail Canada (ECAMT Canada) est ravi de célébrer les étudiants de l’année 2019 dans le domaine de l’apprentissage en milieu de travail. Quatre étudiants du Canada, Ahmed Jawa, Christina Weng, Avie Olarte et Tara Sottile, ont remporté une importante reconnaissance pour avoir donné vie à leurs études universitaires et transformé leur milieu de travail, leur campus et leur vie.

All_4_Graphic.jpg

 

Ahmed Jawa, étudiant de l’année en enseignement coopératif dans une université, a beaucoup accompli sur les plans personnel, scolaire et professionnel grâce à l’enseignement coopératif à l’Université Brock. En tant que consultant junior avec le Programme des Nations Unies pour le développement au Cambodge, il a travaillé sur des projets incroyables et avec des personnes occupant des postes de haut niveau. Cet emploi lui a fait connaître la vie de consultant et l’a aidé à évaluer l’applicabilité de son baccalauréat en administration des affaires. Dans sa candidature, il a déclaré : « Des moments comme ceux-ci sont ce qui développe vraiment le caractère et ce qui rend un professionnel entièrement accompli. Tout en travaillant au sein de ces organisations, j’ai également pu nouer de bonnes relations… il y a eu de nombreux moments où j’ai senti que ma formation m’avait aidé à en faire plus. »

Christina Weng, étudiante de l’année en enseignement coopératif dans un collège, est étudiante au baccalauréat spécialisé en conception d’interactions au Collège Sheridan. Christina a travaillé avec le Garage de Microsoft Vancouver où elle a joué un rôle déterminant dans la nouvelle image de marque et la conception de l’expérience utilisateur d’un produit de Microsoft qui compte désormais 120 000 téléchargements. Sur le campus, elle est la cofondatrice et présidente du club « Hackademics » pour lequel elle a amassé plus de 12 000 $ en fonds de commandites. Christina est une mentore incroyablement inspirante pour les autres étudiants par l’entremise d’ateliers sur les CV, de révisions de portfolio, de simulations d’entrevues, d’articles sur la recherche d’emploi et d’un balado sur l’enseignement coopératif! Christina est un excellent exemple pour les étudiants de ce qui peut être réalisé grâce à une recherche d’emploi stratégique. Elle a déjà accepté un poste à temps plein auprès de Facebook en Californie qui débutera après l’obtention de son diplôme en avril.

Avigail Marie Olarte, étudiante de l’année des autres formes d’apprentissage en milieu de travail au niveau universitaire, est une narratrice, mentore et créatrice de liens communautaires originaire des Philippines qui étudie dans le programme de maîtrise en communication interculturelle et internationale à l’Université Royal Roads. Ayant exercé le métier de journaliste aux Philippines et en Asie du Sud-Est pendant 18 ans, elle croit au pouvoir de l’écrit et en son impact sur le changement. En tant que directrice de l’engagement communautaire du magazine Here, elle a mis en relation des partenaires communautaires, des décideurs et des intervenants pour relever les défis auxquels les nouveaux arrivants sont confrontés à Victoria. Avie s’engage à décoloniser les méthodes de communication pour combler le fossé entre les nouveaux arrivants-immigrants et les collectivités autochtones et à créer des plateformes de narration pour la réconciliation. Elle est attachée au mot de la langue nihiyaw (cri), tawaw, qui signifie « il y a toujours de la place », pour que les communautés se réunissent et disent : nous existons, nous sommes vivants et nous avons une histoire à raconter.

Tara Sottile, étudiante de l’année des autres formes d’apprentissage en milieu de travail au niveau collégial, est une étudiante de deuxième année en journalisme – médias de masse au Collège Durham. Elle a la passion de l’écriture, de la diffusion et de la production vidéo. Selon la personne qui a présenté sa candidature, Tara a démontré l’influence transformatrice que l’apprentissage en milieu de travail (AMT) peut avoir sur les étudiants. Grâce à une expérience d’apprentissage par le service, ayant travaillé sur un projet de narration numérique avec des jeunes au Guatemala, elle est passée d’une observatrice passive à une apprenante engagée et à une étudiante journaliste confiante. Elle est technicienne radio à Riot Radio, la station de radio étudiante du Collège Durham, et contribue régulièrement à The Chronicle, le journal du campus. Elle cherche un sens dans toutes les histoires qu’elle produit et a pour objectif de donner la parole aux sans-voix. Tara espère continuer à raconter des histoires et faire carrière dans le domaine de la radio après l’obtention de son diplôme.

Histoire du prix de l’étudiant de l’année

Depuis 1994, ECAMT Canada, anciennement connue sous le nom de l’ACDEC, choisit chaque année un étudiant qui recevra le prix de l’étudiant coop de l’année. Jusqu’en 2018, ce prix récompensait une grande variété de réalisations : le rendement au travail, les résultats scolaires et les contributions aux employeurs coop, à l’enseignement coopératif et à la communauté dans son ensemble. Le prix a été remis à un étudiant d’un collège et à un étudiant d’une université inscrits à un programme d’enseignement coopératif. Les deux étudiants gagnants ont été célébrés lors de la Semaine nationale de l’enseignement coopératif. Les gagnants ont reçu un certificat et un prix de 500 $ en argent de la part de l’ACDEC afin de reconnaître leurs réalisations. Tous les candidats recevront une lettre et un certificat de reconnaissance pour leur candidature nationale.

De plus, les deux étudiants lauréats ont reçu le prix Emery-Dufault (500 $) en reconnaissance des contributions de deux des pères fondateurs de l’enseignement coopératif au Canada, le Dr Charles Leslie (Les) Emery et le professeur George Joseph Dufault.  

Le comité de l’étudiant de l’année d’ECAMT a étudié les informations relatives à la candidature des étudiants pour 2018 conformément au mandat élargi et en réponse aux commentaires des membres. Les candidats sont maintenant évalués en fonction de leur engagement dans l’AMT et de la façon dont ils ont eu une incidence positive, grâce à leur expérience d’AMT, sur l’organisation d’accueil (par exemple, un employeur ou un partenaire communautaire), leur établissement d’enseignement et eux-mêmes. Chaque étudiant gagnant (2 de collèges et 2 d’universités) recevra 1 000 $. Le prix Emery-Dufault continue de financer en partie les montants des bourses.

 


Prix de l’étudiant de l’année 2018

Enseignement coopératif et apprentissage en milieu de travail Canada (ECAMT Canada) est ravi de célébrer les étudiants de l’année 2018 dans le domaine de l’apprentissage en milieu de travail. Quatre étudiants du Canada, Nathan Duarte, Lawrence Young, Kira Cheeseborough et Natasha Mando, ont remporté une importante reconnaissance pour avoir donné vie à leurs études universitaires et transformé leur milieu de travail, leur campus et leur vie.

SOTY_winners_2018-jpg_2_.png

Nathan Duarte en est à sa troisième année dans un programme coopératif en génie biomédical à l’Université de Waterloo et il a effectué des stages de travail chez Synaptive Medical et à l’Université Harvard. Son expérience comprend la recherche et le développement de stratégies et de matériaux pour réussir à imprimer des tissus rénaux en 3D. Ses contributions s’étendent aussi au campus universitaire. En tant que fondateur de la conférence sur les biotechnologies et le génie biologique de l’université, Nathan expose ses pairs aux avancées de pointe dans le secteur biomédical et offre aux étudiants des occasions de tisser des liens avec des partenaires de l’industrie ou universitaires dans des domaines d’expertise similaires.

Lawrence Young est un étudiant du programme de technologies des systèmes informatiques, développement de logiciels et ingénierie de réseaux du Collège Sheridan. Lors de sa participation au programme RBC amplifie, il a joué un rôle actif au sein de l’équipe afin de développer une solution répondant au défi commercial représenté par l’outil de clavardage en ligne avec la clientèle de l’entreprise, et il est vite devenu l’étudiant diplômé le plus sollicité des trois dernières années. De retour sur le campus, Lawrence a fait une présentation à des groupes d’étudiants pour promouvoir l’enseignement coopératif et les accompagner dans leur recherche d’emploi.

Kira Cheeseborough en est à sa troisième année de baccalauréat en travail social à l’Université Thompson Rivers. Elle a fait un stage pratique d’apprentissage en milieu de travail comme pair aidant pour l’organisme A Way Home Kamloops de janvier à mai 2018. C’est dans ce contexte que Kira a développé un programme d’orientation par les pairs en éducation pour les jeunes qui ont vécu une situation d’itinérance à l’université. Kira a commencé son parcours universitaire dans l’adversité, mais son dynamisme et son autonomie l’ont aidée à s’orienter parmi les différentes sources de soutien offertes sur le campus et à l’extérieur afin d’atteindre ses objectifs.

Selon la personne qui a présenté sa candidature, Natasha Mando est une étudiante déterminée qui a réussi le programme de sciences infirmières au Collège Mohawk grâce à son dynamisme et à son dévouement. En tant qu’étudiante sourde, Natasha a fait face à beaucoup d’obstacles dans ses stages cliniques, mais son dynamisme et son dévouement lui ont permis de sortir de sa zone de confort pour offrir les meilleurs soins à ses patients. Décrite comme une pionnière, Natasha a fait des recherches et elle s’est procuré des technologies d’assistance, dont un stéthoscope utilisé par les praticiens malentendants qui présente visuellement le son du cœur et des poumons du patient. Chaque stage clinique a été aussi marquant pour Natasha que pour ses précepteurs et collègues, dont beaucoup ont appris la langue des signes américaine et de nouvelles techniques cliniques afin qu’elle se sente accueillie et incluse.

Prix de l’étudiant coop de l’année 2017

Enseignement coopératif et apprentissage en milieu de travail (ECAMT) annonce les lauréats du prix de l’étudiant coop de l’année 2017 : Emily Pass, Université de Waterloo et Robin Stone, Collège Camosun.

Emily et Robin, qui se sont placés en tête parmi les 27 candidats proposés, possèdent tous les attributs d’excellents étudiants coop. Elles ont eu une incidence importante sur leur stage coop en obtenant d’excellents résultats scolaires, en s’engageant à améliorer l’image de l’enseignement coopératif dans leurs établissements d’enseignement postsecondaire et en faisant une différence dans leurs communautés.

emily_pass.jpg

Emily Pass, Faculté des sciences, astronomie et physique

Stage : Centre d’exploration planétaire et spatiale, Université Western Ontario

  • À elle seule, Emily a rédigé et complété un pipeline d’analyse de données pour Colibri, une expérience astronomique d’imagerie rapide. En six semaines, elle avait achevé une année de travail. Elle a rédigé un article scientifique de 13 pages sur son travail qui a été publié dans la revue Publications of the Astronomical Society of the Pacific. L’article a fait l’objet d’un processus rigoureux d’évaluation par les pairs au cours de son semestre universitaire de l’été 2017.
  • Elle a parlé à un groupe de donateurs éminents de la valeur de l’enseignement coopératif lors de la réception du président de l’Université de Waterloo en 2014.
  • Elle a été coprésidente et responsable des communications de la Waterloo Space Society, mettant en relation des experts du secteur avec des étudiants.
  • Elle a été récipiendaire de la bourse d’études Schulich Leader, d’une valeur de 60 000 $. Emily est l’une des 270 personnes au Canada à avoir reçu cette bourse.

robin_stone.jpg

Robin Stone termine actuellement la quatrième année de son baccalauréat en administration des affaires, comptabilité, au Collège Camosun et a terminé son deuxième stage coop à la Direction des investissements de capitaux en GI/TI au sein du ministère des Services aux citoyens pour le gouvernement de la Colombie-Britannique.

Au cours de son stage, Robin a joué un rôle essentiel dans la réalisation réussie de deux projets importants, dont le premier portait sur le cycle des investissements et l’utilisation d’un nouveau système de demande en ligne. Robin a élaboré des documents et des séances de formation pour tous les ministères à l’aide du nouveau système de demande et a dirigé la génération d’analyses quantitatives et qualitatives pour chaque dossier présenté.  

Le deuxième projet comportait un programme d’apprentissage et de formation élaboré et proposé par Robin. Intitulé « The League of Digital Heroes », ce programme associe la formation en leadership et l’apprentissage par les pairs au sein du ministère et utilise une plateforme ludifiée et unique. Il s’agit d’un programme qui fournit aux dirigeants un moyen pratique d’appliquer tous les concepts de leadership théoriques à des circonstances réelles.

Robin a eu une incidence extrêmement positive sur le ministère des Services aux citoyens pendant son stage ainsi que sur sa communauté. Elle est une membre active de Toastmasters, où elle occupe divers rôles de direction et conseille d’autres membres, en plus d’occuper des postes de direction au sein du groupe de concours d’entreprises pour les étudiants de Camosun, DECA, et des postes de défense des intérêts du programme coopératif auprès de ses pairs.

 

POUR LIRE LE COMMUNIQUÉ DE PRESSE AU COMPLET, CLIQUEZ ICI.  
Des mentions honorables ont été attribuées à Victoria Marando de l’Université McMaster et à Shannon Nordal du Collège Red River.


Mur de la renommée