L’éthique des employeurs

Le recrutement réussi d’étudiants en enseignement coopératif dépend des activités collectives de trois parties : l’employeur intéressé, l’étudiant coop et l’établissement d’enseignement associé. Tous les participants doivent respecter les lois provinciales et fédérales dans leurs pratiques de recrutement et d’emploi. Cependant, l’ECAMT (anciennement l’Association canadienne de l’enseignement coopératif) soutient des lignes directrices supplémentaires en matière d’éthique de recrutement qui appuient l’élaboration d’un processus mutuellement équitable et avantageux pour toutes les personnes concernées.

Les responsabilités de l’employeur :

  • Fournir des informations précises dans les offres d’emploi, y compris le salaire et l’emplacement.
  • Fournir un préavis raisonnable aux candidats en ce qui concerne les entrevues et les annulations d’entrevues.
  • Respecter le calendrier d’un établissement en ce qui concerne l’affichage des postes, les dispositions pour les entrevues, les offres d’emploi, etc., et tenir compte des politiques et procédures d’enseignement coopératif d’un établissement.
  • Ne pas discuter des offres d’emploi ou des classements avec les candidats avant, pendant ou après une entrevue. 
  • Ne pas demander l’évaluation d’un candidat à un autre candidat. 
  • Ne pas faire plusieurs offres d’emploi ou classements, à moins d’être prêt à accepter plusieurs candidats. 
  • Honorer tous les jumelages et ne pas annuler d’offres d’emploi.
  • Confirmer toutes les offres d’emploi par écrit.
  • Ne pas transformer une affectation d’un programme coop en un poste à temps plein si cela encourage un étudiant à poursuivre moins d’études.

Téléchargez un exemplaire intégral du document Éthique de recrutement - Employeur, étudiant, établissement (PDF Acrobat Reader).